Compétences du coach

La SFCoach a mis au point un référentiel des compétences du coach.

Ambition

Le référentiel de compétences© :

  • dessine les contours de la pratique du coaching,
  • fixe une série de repères quant aux activités et compétences à mobiliser,
  • et construit les bases nécessaires à la professionnalisation du coach.

Il a en outre permis d’enrichir et d’optimiser les processus d’accréditation de la SFCoach.

Ce référentiel n’est surtout pas un outil de  » mesure  » de compétences prises isolément les unes des autres.

Historique des travaux

En 2005, la SFCoach a élaboré le premier référentiel portant sur les compétences du coach.

Cette mission d’analyse, de construction et de formulation a été confiée à un universitaire, Michel Vial – maître de Conférence à l’université de Provence – département des Sciences de l’Education et spécialisé en évaluation et dans la conception de référentiels.

Pour construire le référentiel, le parti pris par Michel Vial et la SFCoach a été de se fonder sur une démarche d’analyse de la pratique pour repérer les compétences et tout particulièrement les articulations entre celles-ci.

Michel Vial a constitué deux groupes de travail :

  • L’un composé de 10 coachs membres Titulaires de la SFCoach, choisis pour la diversité de leurs cadres de références, et de leurs modèles d’intervention,
  • L’autre composé de professionnels qui n’étaient pas membres de la SFCoach. Il était essentiel que cette réflexion sur le référentiel dépasse le cadre des membres de la SFCoach.

Enfin, de nombreuses interviews ont été menées auprès de professionnels pour étayer les différentes hypothèses et réflexions.

(Travaux menés sous la coordination de Philippe Bigot, en lien avec le Comité d’Accréditation et de Déontologie).

Le référentiel (texte intégral)

Tous droits de reproduction réservés.

Une interaction dynamique entre trois pôles

Le cœur de métier du coach est une résultante singulière, liée au style à la pratique, et au professionnalisme du coach dans l’exercice et le déploiement de l’ensemble de ses compétences,  » en intelligence de situation « , entre trois pôles :

Les sept domaines de compétences du coach

Dans l’expression de son style et de son professionnalisme, le coach mobilise un ensemble de compétences que l’on peut classer en sept domaines :

1. Savoirs et références

  • Connaît et maîtrise des repères théoriques sur les organisations, les individus et les groupes,
  • Choisit de manière pertinente les outils qu’il utilise.
  • Témoigne d’un esprit critique et d’une volonté de progresser en permanence.

Un cadre de références maîtrisé, acquis par l’expérience professionnelle et une formation spécifique au coaching.

2. Travail sur soi et expérience

  • Se connaît lui-même (besoins, valeurs et croyances, limites)
    Fait preuve de qualité d’être dans la relation.

Une posture claire et cohérente appuyée sur un travail thérapeutique ou de développement personnel approfondi.

3. Élabore une offre professionnelle de service

  • Développe son réseau et l’étend par une démarche de prospection structurée et pédagogique.
  • Travaille sa relation à l’organisation, conscient des tensions internes au système dans lequel s’intègre le coaché et/ou avec ses propres références et valeurs.

Une démarche commerciale professionnelle et éthique contribuant à construire un marché mature du coaching professionnel.

4. Travaille la demande

  • Vérifie la pertinence et la faisabilité de l’intervention de coaching pour son bénéficiaire,
  • Formalise en conséquence un contrat de coaching.

Une capacité à restituer la demande d’intervention dans son contexte et à la traduire dans un cadre contractuel adapté.

5. Structure la relation et construit son intervention

  • Construit une alliance de travail dans un cadre contractuel clair,
  • Adapte son intervention à la progression du coaché,
  • Évalue sa pratique et se prend pour objet d’apprentissage.

Une attention permanente à la qualité des interactions et au sens de son intervention.

6. Utilise les modalités de communication

  • Varie ses modalités en intelligence de situation : informe, écoute, décode, questionne, fait des apports, donne du feedback, confronte.

Une démarche centrée sur le coaché et variant les ressources utilisées.

7. Accompagne le coaché dans son changement

  • Respecte le rythme et les limites du coaché,
  • Reconnaît et nomme si besoin les effets de l’intervention sur le coaché et sur lui-même,
  • Travaille les interactions entre le coaché et son environnement.

Une conscience claire des effets et des limites de son intervention sur la progression du coaché.

Contenu suivant