Lettre d’information SFCoach N°66 février-mars 2020

Informations

LETTRE D’INFORMATION
N° 66  –  Février/Mars 2020
Erratum – Version complète

Edito
par Bernard Soria, Président de la SFCoach

Bonjour à toutes et à tous,

A l’heure où nous bouclons cette lettre d’information, les mesures prises pour faire face à l’épidémie changent totalement notre façon de vivre et nous obligent pour plusieurs semaines au confinement et au travail à distance. Il nous parait plus que jamais important de rester en liens et de partager avec vous les temps forts de notre symposium qui fut un grand moment de rencontres, de partage et de découverte.  

Le 23 janvier 2020, le symposium de la SFCoach a réuni à l’Université de Sorbonne-Malesherbes près de 300 personnes sur le thème de la transformation des organisations.
Le philosophe François Jullien introduisait la manifestation par une mise en perspective de la pensée occidentale et de la pensée chinoise. Son discours sur « l’efficacité » et sur les concepts de « l’écart » et de « l’entre » apportait de multiples éclairages sur notre pratique du coaching, et ouvrait, à ceux qui le découvraient, des pistes de réflexion nouvelles.

La table-ronde rassemblait des intervenants de Michelin, L’Oréal, Thalès, l’Hôpital Necker, des Apprentis d’Auteuil et Starfruits. Leurs interventions et leurs témoignages attestent que le coaching est largement reconnu et utilisé : dans les entreprises ainsi que dans les organisations publiques et les associations.
Le coaching des organisations qui était au cœur de la journée, se réfère, comme le coaching individuel et le coaching d’équipe, à la notion de posture de coach, sur laquelle nous travaillons tant à la SFCoach, avec notre processus d’accréditation.

Si le diplôme d’une école ou d’une formation au coaching atteste de l’acquisition de connaissance, l’accréditation de la SFCoach valide une pratique et apporte une garantie de professionnalisme et de déontologie pour tous les clients qui ont recours au coaching.

Pour lire la suite de l’Edito, cliquez ici …
BIENVENUE AUX NOUVEAUX MEMBRES

La SFCoach est heureuse d’accueillir
Pierre-Marie BURGAT (ARA) en tant que Membre Titulaire,
puis Joël CONTI (Sud), David LAILLIER (IdF), Carole LAUBRY(IdF), Laurent QUIVOGNE (IdF), Christophe TIGIER (Sud-Ouest) en tant que Membres Associés,
ainsi que Josée MEYER (Sud) en tant que Membre Praticien
et Eric DEMERLE (IdF), Véronique JAÏN CAZELLES (IdF), Joséphine NARDIN SICOLI (IdF) et Gaëlle PELLERIN (IdF) en tant que Postulants.

SOMMAIRE

Retour sur le Symposium du 23 Janvier 2020

  • Coaching des organisations et François Jullien, toujours plus d’actualité après le symposium – Sophie Mouterde et Pascal Pougnet
  • Le coaching hybride: une réponse à la complexité des organisations, les enjeux d’une direction de la transformation – Chantal Motto
  • Le coaching des Organisations ? une série de pulsations … pragmatiques ! – Véronique Le Roux 
  • Transformation managériale et leadership – Emilie Devienne
  • L’Appreciative Inquiry dans les transformations en entreprise – Christophe Boubault, Julie Duperret, Jean Pagès
  • La différence culturelle des transformations – Mathilde Guillou et Pascale Reinhardt
  • L’inconscient individuel, l’inconscient collectif et la transformation visée par le coaching d’organisation – Annie Cottet et Reine-Marie Halbout

Programme de Mentorat interne  – Catherine Thibaux

« Et si vous coachiez en toute liberté ? » – Fabienne Arrivetz et Pauline Fatien-Diochon

Le coach et la plume

A vos agendas !

Coaching des organisations et François Jullien, toujours plus d’actualité après le symposium
 Sophie Mouterde et Pascal Pougnet
« Le monde n’a jamais autant changé que ces dernières décennies, avec un changement le plus souvent caractérisé comme Volatile, Incertain, Complexe et Ambigü (VUCA). » Les entreprises ont dû s’adapter à ce changement qui s’impose de plus en plus de manière sournoise, voire violente. Ce que nous vivons depuis quelques mois avec les gilets jaunes, les grèves de cet hiver et maintenant le coronavirus en est une lourde actualité. Cette dernière nous invite à prendre du recul.
La notion de transformation (plus globale, complexe et systémique) a remplacé peu à peu la notion de changement (plus linéaire). L’accompagnement des transformations a succédé à la conduite du changement.  Au-delà des méthodes agiles en informatique et en management, du consulting, le coaching des organisations permet :

  • Une nouvelle quête de Sens (Le Pour- quoi ? Pour quelles finalités changer)
  • Un retour à l’humain, trop souvent écartelé et malmené par les transformations : l’accroissement de la pression au travail, d’une sorte de violence, d’augmentation du burnout a eu sa contrepartie, l’essor de thématiques comme la « bienveillance », la qualité de vie au travail.
  •  Une adaptation permanente des méthodes avec la « redécouverte » de l’intelligence collective, la co-construction, le recours au digital (Le Comment ? Quelles méthodes d’accompagnement et de coopération ?).

La pensée systémique du changement évolue et des notions nouvelles de type de changement de niveau 3 et 4 apparaissent, incluant le nécessaire apprentissage que génère ce dernier.
Dans ce contexte, la SFCoach a cherché depuis plusieurs années à être à la pointe des réflexions sur cette nouvelle approche qu’est le coaching des organisations (CDO), y compris a commencé à réfléchir sur « sa propre transformation » en tant qu’organisation « ouverte » ; et ce, au travers de :

  • groupes de travail sur de coaching des organisations (CDO),
  • enquête interne en 2018 qui révèle que 80% des coachs sont intéressés au CDO et 61% pense que c’est un métier d’avenir.
  • Définition officielle* du CDO articulée sur les postures essentielles du métier de coach.
  • Une décision mûrie d’organiser un symposium sur le sujet pour approfondir la réflexion et le « savoir interne » au regard des sciences humaines, et ce, désormais en impliquant les chefs d’entreprise et la question de leur leadership…pour réussir ces transformations
Pour lire la suite, cliquez ici …
Le coaching hybride: une réponse à la compléxité des organisations, les enjeux d’une direction de la transformation – Chantal Motto
  • Isabelle Morvan, Directrice adjointe IMT Lille Douai
  • Fabrice Lang, Coach d’organisation, membre titulaire de la SFCoach
  • Chantal Motto, coach et facilitatrice de l’atelier, membre titulaire de la SFCoach

Face à une fusion d’entreprises, en quoi le choix d’un coaching d’organisation est-il pertinent ?
Entre la stratégie et l’opérationnel, comment un coaching « hybride » peut-il s’adapter aux transformations et donner les moyens de la réussite ?
L’alliance coach – RH – équipe projet : quel rôle joue-t-elle face à la complexité ?

Présentation Isabelle Morvan
Quel a été le challenge auquel vous avez du faire face ?et quelle conclusion ?

1er janvier 2017 : Création d’IMT Lille Douai : École de l’IMT, partenaire stratégique de l’Université de Lille
3 missions : Pour garantir l’avenir

  • Formation d’ingénieurs généralistes et de spécialité, FTLV et doctorat
  • Recherche et transfert de technologie vers les entreprises
  • Soutien à l’innovation et à la création d’entreprises

Une stratégie 2018-2022…

Pour lire la suite, cliquez ici …
Transformation managériale – Emilie Devienne
Autour du thème « Transformation managériale et leadership », Hubert Nègre, membre accrédité Associé de notre association avait réuni Nicolas Beaumont, directeur Développement et Mobilité Durables au sein du Groupe Michelin et Olivier Dekindt, coach qui co-anime avec François Cadet le «  corps de coachs » constitué par l’entreprise pour l’accompagner dans ce « moment riche de l’histoire de l’entreprise » pour reprendre ses termes.

Notre atelier se voulait interactif et donc, après avoir assisté à une présentation du dispositif mis en place dans le Groupe Michelin, les participants étaient invités à travailler en sous-groupe avant un dernier moment de partage avec les intervenants.

« Ce modèle porte un rêve »
Il y a deux ans environ, dans le cadre d’un programme Executive Leadership, la direction générale a demandé à certains hauts potentiels de participer à la création d’un modèle de leadership, non sans des échanges réguliers avec le Service de Personnel. Le sens de cette demande est apparu au fur et à mesure que les réflexions progressaient en lien avec la définition et la mise en place de la nouvelle organisation du Groupe.

Pour lire la suite, cliquez ici …
Le coaching d’organisation ? une série de pulsations … pragmatiques ! – Véronique Le Roux
« D’un simple audit, au coaching d’une entreprise industrielle », tel était l’intitulé de l’atelier avec Christian Birbaud, Directeur Région chez Eiffage Construction, proposé par Francis Ortiz, coach des organisations et facilité par Corinne Samama, Coach SFCoach.

Qu’appelle-ton coaching de transformation ? Par où commencer ? Comment poser un diagnostic ? Comment s’assurer que l’ambition est la bonne? Quels acteurs clés embarquer ? Quel rôle pour le dirigeant ? Quel rôle pour le coach ? Quelles conditions de réussite et à quelles difficultés s’attendre ? Autant de questions abordées très concrètement pendant ces deux heures d’atelier.

6 mots pour portraiturer à grands traits le tableau dessiné pendant l’atelier :

Emergence : un coaching d’orga émerge, en lien avec un contexte, et surfe avec agilité sur le potentiel de situation. Dans le cas présent, l’accompagnement individuel d’un directeur en constitue le point d’entrée.

Lire l’article complet, ici …
L’Appreciative Inquiry dans les transformations en entreprise
Christophe Boubault, Julie Duperret, Jean Pagès 
Les approches rassemblées sous le chapeau de la psychologie positive démontrent scientifiquement que le sentiment de bien-être est source de santé au travail et qu’il augmente les comportements coopératifs. C’est dans le même esprit que l’Appreciative Inquiry aborde les transformations en entreprise.

Dans les études que la discipline de la psychologie positive rassemble, les chercheurs américains et européens pour l’essentiel ont montré ce que peut être « le fonctionnement optimal » pour les individus. Ils ont ainsi trouvé les déterminants du bien-être psychologique (plaisir, engagement et sens) et les dispositions positives favorisant ce sentiment de bonheur et de là les comportements prosociaux qu’il produit. Ces déterminants sont l’optimisme (Trottier, Magneau, Trudel et Halliwell, 2008), la gratitude (Shankland et Vallet, 2011), la disposition au pardon (Mullet Houdbine, Laumonnier et Girard, 1998) et la pleine conscience pour la double attention qu’elle procure à la fois « réceptive » et « focalisée ». Ils ont également cherché à évaluer le concept de satisfaction de la vie (Blais, Vallerand, Pelletier et Brière, 1989) et le sentiment de bonheur (Ryff, 1989). Aujourd’hui, on ne compte plus ces études qui perdurent ce nouveau paradigme d’accompagnements individuels ou collectifs en se poursuivant sous l’angle par exemple de l’altruisme, de l’enthousiasme ou encore de la gentillesse, … comme autres sources de comportements prosociaux qui seraient pertinents de voir se développer dans les organisations que nous accompagnons.

Lire l’article complet, ici …
La différence culturelle des transformations
Mathilde Guillou et Pascale Reinhardt
Y a-t-il un coaching des organisations à la Française ?

En Français, on parle de coaching des organisations et, en Anglais, de Cultural Change. Il est intéressant de constater que l’un désigne le process et l’autre le résultat.
Partout, que ce soit en équipes internationales ou locales, le coaching d’organisations se pratique en équipe de coachs supervisés, se référant à dans un cadre si possible multi-référentiel.

Comment se joue la différence culturelle ?

La culture a de nombreuses sources : géographique, métier, genre, génération, type d’organisation, secteur (public ou privé). Chacune apporte son lot de certitudes, de difficultés à changer, de regard plus ou moins bienveillant sur qui ne montre pas les dispositions attendues. Tout ne s’explique pas par la culture, mais ne pas la prendre en compte, dans ses multiples dimensions, y compris celle des certitudes des coachs par rapport au changement ou aux modèles, risque de provoquer des grincements et en tous cas ne pas favoriser les changements attendus.
Alors, il est bon de faire connaissance avec les stéréotypes : savoir ce que les autres disent de nous, même si c’est exagéré, nous offre une base pour travailler à partir de quelque chose. C’est bien notre pratique de coachs, que de travailler sur les représentations et les croyances – que ce soit entre nous, dans une équipe multiculturelle, ou pour les clients et l’organisation accompagnée.

Lire l’article complet, ici …
L’inconscient individuel, l’inconscient collectif et la transformation visée par le coaching d’organisation – Annie Cottet et Reine-Marie Halbout
L’atelier a commencé par une courte vidéo présentée par Patrick Dugois. Celle-ci illustrait parfaitement la contradiction entre les moyens financiers et humains mis au service de la construction de l’aéroport de Berlin ainsi que la gestion d’un grand club de foot et les difficultés importantes rencontrées pour arriver au terme de cette construction ou maintenir la pérennité des résultats obtenus. A chaque fois, ce sont les enjeux cachés, l’histoire oubliée ou la contradiction entre les valeurs affichées et l’omniprésence de l’argent qui viennent contredire ce que la rationalité promet.
Reine-Marie Halbout a évoqué la richesse et la cohérence de la pensée jungienne. Celle-ci est peu ou mal connue en France où la psychologie des profondeurs n’est pas enseignée à l’Université, mais seulement à la marge. Ce qui peut nous intéresser aujourd’hui, dans les processus de transformation des groupes et les difficultés que ces derniers rencontrent, ce sont particulièrement les notions d’inconscient collectif et d’ombre.
L’inconscient collectif, zone plus profonde que celle de l’inconscient individuel, se trouve – pour Jung – aux Racines de la conscience. Jung le présente tantôt comme une sorte de sédiment, résultat de l’accumulation millénaire de l’expérience humaine et préhumaine et donc comme un produit, tantôt comme une structure préexistante conditionnant la possibilité même de l’expérience.
Lire l’article complet, ici …
LA VIE DE L’ASSOCIATION
Lancement du Mentorat interne SFCoach
Catherine Thibaux
Ce 25 février a été lancé , sur la base du volontariat, une première expérience de mentorat interne à la SFCoach,au bénéfice des postulants . Au total 9 d’entre eux ont souhaité être ainsi accompagnés dans leur intégration au sein de l’association et ont participé à un atelier préparatoire à la posture de « mentoré » (photo), ce qui a déjà permis de tisser des liens entre eux.
Cet atelier s’est poursuivi par la soirée organisée par Sophie Mouterde, SFCoach Ile de France, sous forme d’un courte conférence animée par Catherine Thibaux auteure de « les clefs d’un mentoring réussi » au cours de laquelle plusieurs binômes mentor/mentoré ont pu avoir un 1er contact.
Les 9 mentors ( parmi tous les volontaires, en sachant que 7 mentors sont encore disponibles si d’autres postulants souhaitent entrer dans la démarche, prendre contact avec Maguelone) ont reçu un brief sur leur mission : partage généreux de leur propre expérience, guide dans le fonctionnement de la SFCoach, ouverture de réseau, entraide.

7 mentors sont encore disponibles pour les postulants.
Postulants, si vous souhaitez bénéficier d’un mentor,  prendre contact avec Maguelone Laurens contact@sfcoach.org

« Et si vous coachiez en toute liberté ? » 
Fabienne Arrivetz et Pauline Fatien-Diochon
Préambule :
Praticienne du coaching en entreprises depuis une vingtaine d’année, superviseur de coachs, actrice au sein de la SFcoach pendant une dizaine d’années, enseignante à l’université sur la déontologie, j’ai inscrit la réflexivité dans ce parcours professionnel, et j’ai en outre abordé, lors de conférences, le cadrage du coaching en entreprises, ses spécificités et ses limites. Au fil de l’exploration des pratiques, de ses difficultés et de ses possibles, la question de la liberté s’est révélée être prépondérante et sous-tendre l’ensemble des dimensions de notre métier.
Afin de mettre en relief ce vaste sujet, il m’est apparu pertinent de l’associer aux travaux de Pauline Fatien Diochon, enseignante chercheuse en coaching. Elle m’a fait le plaisir et l’honneur d’enrichir ce travail de ses propres recherches, de son analyse critique, et de co-animer avec moi une première conférence en 2019.
« Et si vous coachiez en toute liberté ? », sous ce titre à la fois plein de promesses et volontairement conditionnel, nous avons lors de cette conférence exposé et partagé nos réflexions à partir de nos expériences respectives de praticienne et de chercheuse.

Pourquoi explorer ce thème de la liberté :
En tant que professionnelle, ce thème de la liberté dans la pratique de notre métier m’est apparu comme central d’une part à travers les prises de conscience progressives au fil des années d’exercice, en quoi  j’ai pu me sentir dans la contrainte et puis grandir en liberté, également à travers les questions apportées par mes clients en supervision, questions qui relèvent très souvent de cette potentielle liberté sous couvert d’une demande de permissions.

Lire la suite de l’article, ici …
Le Coach et la plume
Ainsi sommes-nous
Corps-esprit et culture de l’Encounter
Will Schutz
Traduction de l’anglais (américain) : Philippe Devaux, Jessica Franck, Christian
Le Mellec, Geneviève Liot, Laurence Medrjevetzki, Laura Patanella, Flavienne Sapaly,
Anne-Monique Sellès

Edition : Christian Le Mellec
Will Schutz a écrit ce livre au début des années 70, quand il se trouvait à l’Institut Esalen qui s’inscrivait dans le développement du Potentiel humain, en Californie. Il centre son ouvrage sur la forme de groupe de rencontre qu’il a particulièrement développée : l’Encounter ouvert. L’accent y est d’abord mis sur l’ouverture — être plus honnête que nous ne le sommes habituellement —, en contact avec son corps et ses émotions. L’Encounter est pour Will Schutz une véritable révolution, dont les champs d’application concernent chaque pan de l’existence humaine : la psychothérapie, bien sûr, mais aussi les entreprises, le théâtre, le couple, l’éducation, la vie politique…
Ainsi sommes-nous. Corps-esprit et culture de l’Encounter, décrit précisément chaque aspect de cette approche, les relations du corps et de l’esprit, notamment via le travail d’Ida Rolf, les implications aux niveaux individuel et collectif… C’est aussi un guide pratique pour l’animation des groupes qui intègre des exemples d’atelier, des développements sur la personne du leader, sa formation ou l’énergie et le groupe, très précieux pour tous ceux qui accompagnent les équipes.
Plus encore, tous ceux intéressés par l’Élément Humain que Will Schutz élabora ensuite pour les entreprises, trouveront dans ces pages les fondements de cette approche particulièrement puissante.
Parution le 20 Mars 2020
A VOS AGENDAS !
Les évènements des semaines à venir ne seront maintenus que s’il est possible de les organiser à distance. Au fur et à mesure, les informations seront données sur notre site www.sfcoach.org.
  • Jeudi 26 Mars 18h30-20h30 – Atelier certification Qualiopi 2021 avec Sandrine NEUVEGLISE à Lyon
  • Jeudi 26 Mars – Journée régionale Grand-Ouest
  • Lundi 30 Mars 18h30-20h30 – Conférence « Coacher dans le chaos » par Delphine Brille et Juliette O’Reilly – Meudon (IdF)
  • Mercredi 1er Avril – Conférence sur le coaching socioanalytique avec Dominique JAILLON – Marseille
  • Mardi 21 Avril 18h30-20h30 – Conférence « Coaching d’organisation vers la performance » par Olivier Devillard – Paris
  • Date à venir – Atelier « Mon identité de coach » en région Sud-Ouest
  • Lundi 4 Mai 14h-18h – Atelier « Bouge ton business avec la SFCoach » animé par Evelyne MIMOUNI – Région Sud
  • Jeudi 28 Mai 14h-17h30 – Atelier « Lancer son activité de coach » à Paris
  • Vendredi 5 Juin 9h30-12h – Atelier « Lancer son activité de coach » à Marseille
  • Jeudi 4 Juin 14h-18h – Atelier « Enjeux et leviers de la légitimation pour les coachs » – Paris 
NB: Pour vous inscrire à ces événements, rendez-vous sur notre site
https://www.sfcoach.org/actualites
PUBLICATION
Directeur de la publication: Bernard Soria

Comité de Rédaction: Emilie Devienne, Daniel Migairou, Bernard Soria

Merci aux rédacteurs: Fabienne Arrivetz, Christophe Boubault, Annie Cottet, Emilie Devienne, Julie Duperret, Pauline Fatien-Diochon, Mathilde Guillou, Reine-Marie Halbout, Véronique Le Roux, Chantal Motto, Sophie Mouterde, Jean Pagès, Pascal Pougnet, Pascale Reinhardt, Catherine Thibaux

Photographies du Symposium: Eric Messié

Conception et réalisation: Maguelone Laurens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *