En attendant François Jullien

Informations

Pourquoi inviter coachs et dirigeants à rencontrer François Jullien ? En quoi est-il inspirant ?

Sybille Persson et Pascal Pougnet

Pourquoi inviter coachs et dirigeants à rencontrer François Jullien ? En quoi est-il inspirant ?

Au-delà des efforts déployés par les fédérations professionnelles de coaching pour définir, canaliser, cadrer, structurer une profession encore jeune et parfois « à la dérive », quels sont les ressorts stratégiques, éthiques et existentiels sur lesquels peuvent s’appuyer les coachs dans leurs « postures » qui s’écartent de celles des formateurs, des thérapeutes, et des conseillers ? Comment découvrir et expliciter « le potentiel d’une situation » (concept clé chez François Jullien) de coaching ?

La méthode de François Jullien

De la même façon que le coaching dérange et questionne les modes d’intervention en entreprise depuis 30 ans, François Jullien, philosophe, helléniste et sinologue dérange les modes de pensée installés dans l’espace intellectuel européen. En passant par la Chine, François Jullien a dérangé les cales oubliées à partir desquelles s’est structurée la pensée européenne. Sans promouvoir la Chine actuelle ni vendre une Chine idéalisée ou exotique, il a choisi d’explorer et d’exploiter une tradition de pensée autre que la nôtre, à l’écart de la nôtre. De par son étrangeté, sans connexion directe avec nos usages intellectuels, la langue-pensée chinoise traditionnelle offre des ressources inédites, en particulier pour les accompagnateurs que sont les coachs. La notion même d’accompagnement comme « non-agir agissant » s’y déploie naturellement, sur un registre plus saisonnier que comptable.

En ajoutant la relationalité à la rationalité, François Jullien mobilise aujourd’hui avec audace des termes comme bilan, investissement, capital, vision, stratégie, efficacité, dans le paysage de la philosophie. Il ouvre des voies pour comprendre pleinement la puissance discrète d’une altérité vivante, vécue en situation d’inter-venant. Cela suppose une émancipation des rhétoriques usuelles du développement personnel pour les coachs, de la « novlangue managériale » pour les dirigeants.

Un regard exigeant et inspirant au cœur de la posture du coach et du dirigeant 

La lecture de François Jullien favorise un véritable travail d’hygiène, de décentrement, d’ouverture ; elle permet de se « dépouiller », de « dé-coïncider » de soi selon l’expression même du philosophe, ce qui suppose de :

  • Nous « décentrer » de nos cadres de pensée habituels et répétitifs ainsi qu’à réfléchir à nos croyances et méconnaissances. Le concept d’« écart », fondamental pour François Jullien, permet d’approcher l’inouï, ce qui n’a jamais été vraiment «ouï». Ouvrir un « écart », c’est aussi produire de l’« entre » qui est la condition pour promouvoir de l’« autre ». Cet « entre intense », n’est-il pas ce lieu d’intersubjectivité et d’interrelation dans le coaching, cette espace commun et fécond où se construit dans la différence et l’écart, la transformation.

  • Lâcher prise sur nos outils rassurants pour revenir à l’essentiel de la relation que sont l’altérité et la réciprocité.

  • Nous recentrer sur les postures majeures du métier de coach telles que la réflexivité, la position méta, l’art du feedback et du feedforward.

  • « Revisiter » la posture de leader dans ce qu’elle a de plus essentiel et efficace : le questionnement plus que l’affirmation, la co-construction et la coopération.

Alors, comment activer le « champ des possibles » dans un processus de coaching avec un coach qui n’a pas d’avis a priori, n’apporte pas de solution et finalement ne fait rien de tangible ?

  • A quoi sert une parole qui ne dit pas quelque chose ?

  • Pourquoi ne rien faire peut-il être efficace ?

  • Comment procèdent les transformations silencieuses ?

Pour que ces questions ne constituent plus des impasses théoriques et renforcent votre pratique de terrain, venez le 23 janvier écouter François Jullien qui devrait développer sa pensée en deux temps, d’une part sur l’efficacité et d’autre part sur l’écart et l’« entre »

François Jullien interviendra lors du Symposium SFCoach le 23 Janvier 2020

Programme détaillé et inscriptions: cliquer ici

Sybille Persson, Professeur ICN Business School, habilitée à diriger des recherches, membre du CEREFIGE à l’Université de Lorraine, auteur d’une thèse sur les ressources du coaching, et responsable scientifique de l’Ecole du coaching ICN.

Pascal Pougnet, Conseiller technique du symposium, coach accrédité Titulaire SFCoach, membre du Comité d’Accréditation et responsable de groupes de travail et de recherche sur le coaching des organisations

  1. Bouvier dit :

    Tres envie d’y assister.

  2. WILDENBERG dit :

    Je peux me tromper mais je suis presque certain que vous savez où cela va se passer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *